Master (module)

Joint Universities Accelerator School (JUAS)
Archamps - Haute-Savoie - European Scientific Institute (ESI)
Statut : Privé
Domaines : Industrie-R&D
Format : Temps plein
Niveau : Bac +5/8
Répertoire national des certifications pro. : Oui
Titre Ministère Enseignement Supérieur ou Education Nationale : Oui

Master 2 Physique, Université Grenoble-Alpes (module)
Ingénieur de Grenoble INP-Phelma, filière Génie énergétique et nucléaire (module)

Inventés il y a un siècle comme instruments de recherche en physique, les accélérateurs de particules sont devenus des outils incontournables de la science appliquée, de l’ingénierie et de la médecine. Plus de 40 000 de ces machines fonctionnent aujourd’hui dans les laboratoires, les entreprises industrielles et les hôpitaux du monde.

Les futurs concepteurs, constructeurs et exploitants de ces machines complexes doivent être formés à ces sciences et techniques en constante évolution, tandis que leur relève doit être assurée en attirant les jeunes diplômés vers ces domaines.

Dirigé par Philippe LEBRUN, ancien responsable des technologies des accélérateurs du CERN, JUAS propose deux cours intensifs de cinq semaines - Science des accélérateurs et Technologies & Applications industrielles des accélérateurs - à de jeunes scientifiques et ingénieurs souhaitant obtenir une spécialisation dans ce domaine très particulier de la physique. Le corps enseignant compte une cinquantaine d’experts internationaux dont la moitié provient du CERN.

Il s’agit d’une formation interuniversitaire unique en son genre. Pas moins de 16 universités européennes intègrent les cursus comme unité d’enseignement spécialisé dans leurs parcours bac+5 (M2) et bac+8 (Doctorat). L’école inclut un programme de visites, souvent enrichies de travaux pratiques, au CERN, à l’ESRF (Grenoble), au PSI (près de Zurich), à Bergoz Instrumentation (Pays de Gex) et au service de Radio-oncologie des HUG (Genève).

La formation dans sa totalité constitue une unité d’enseignement du Master 2 Physique de l’Université Grenoble-Alpes ainsi que du parcours d’Ingénieur de Grenoble INP - Phelma, filière Génie énergétique et nucléaire, ouvrant droit dans les deux cas à 12 ECTS.

Plus d'informations.