Master (module)

European School of Instrumentation for Particle and Astroparticle Physics (ESIPAP)
Archamps - Haute-Savoie - European Scientific Institute (ESI)
Statut : Privé
Domaines : Industrie-R&D
Format : Temps plein
Niveau : Bac +5/8
Répertoire national des certifications pro. : Oui
Titre Ministère du Travail : Oui

Master 2 Physique, université Grenoble-Alpes (module)
Ingénieur de Grenoble INP-Phelma, filière Génie énergétique et nucléaire (module)

Les détecteurs de particules ont été pensés en premier lieu pour apporter de la lumière sur les interrogations de la physique subatomique et de la cosmologie. Ils sont au cœur des avancées faites récemment dans notre compréhension de la matière noire et des ondes gravitationnelles. Mais leurs applications au quotidien sont multiples, et ce dans tous les secteurs de la société. En médecine et imagerie médicale notamment, dans l'industrie de façon plus générale et fréquemment dans d'autres secteurs scientifiques comme l’archéologie.

Dirigé par Johann COLLOT, professeur à l’Université Grenoble-Alpes et membre de la collaboration ATLAS au CERN, ESIPAP propose deux enseignements intensifs de 4 semaines sur la « Physique des détecteurs » et « les Technologies & Applications industrielles des détecteurs ». Chaque cours est cautionnée par des examens permettant l’obtention de crédits ECTS. Le corps enseignant compte une cinquantaine d’experts internationaux dont les deux-tiers proviennent du CERN et des laboratoires de physique subatomique de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Annecy et Grenoble).

Les travaux pratiques organisés au CERN et à Grenoble constituent des moments forts du cursus. Il en va de même pour une journée entière consacrée au thème du management de projets spatiaux avec des sessions animées par le Dr Jan DROZ, Directeur adjoint au Centre national d’études spatiales (CNES) en Guyane, et la Dr Isabelle RONGIER, d’Airbus Safran Launchers.

La formation dans sa totalité constitue une unité d’enseignement du Master 2 Physique de l’Université Grenoble-Alpes ainsi que du parcours d’Ingénieur de Grenoble INP - Phelma, filière Génie énergétique et nucléaire, ouvrant droit dans les deux cas à 12 ECTS.

Plus d'informations.